« Albert Camus/Aimé Césaire. Poétiques de la révolte » Colloque international du 13 au 16 Novembre 2013 en Martinique

Association Mélanges Caraïbes
Colloque international

« Albert Camus/Aimé Césaire. Poétiques de la révolte »

Du 13 au 16 novembre 2013, en Martinique

« Qu’est-ce qu’un homme révolté ? » Pour Albert Camus : « Un homme qui dit non. Mais s’il refuse, il ne renonce pas : c’est aussi un homme qui dit oui, dès son premier mouvement. Un esclave qui a reçu des ordres toute sa vie, juge soudain inacceptable un nouveau commandement. »
Pour Aimé Césaire, le Nègre fondamental, la révolte porte un nom : la négritude. « La Négritude résulte d’une attitude active et offensive de l’esprit.
Elle est sursaut, et sursaut de dignité.
Elle est refus, je veux dire refus de l’oppression.
Elle est combat, c’est-à-dire, combat contre l’inégalité.
Elle est […] révolte contre […] le réductionnisme européen. »

Chez l’un comme chez l’autre, la révolte est donc un thème central ; elle est toute lucidité, toute exigence, elle doit être maintenue contre ce monde déraisonnable et la condition qui est faite à l’homme. Elle est encore une conséquence de l’Absurde pour l’un ; refus de l’injustice et du « crime contre l’homme » pour l’autre. Dans tous les cas, elle est conscience solitaire, solidaire de l’essence comme de l’existence humaines, de leur valeur inaliénable.
Dans ce XXe siècle nihiliste et (post) colonial, ces poétiques de la révolte semblent indiscutablement ouvrir la brèche à deux visions labiles, à la fois indissociables et antagonistes : d’une part, celle des centres et d’autre part, celle des périphéries, celles relatives de la civilisation et de la barbarie.
Dans quelle mesure la révolte chez Camus rencontre-t-elle la négritude d’Aimé Césaire ? Comment ces poétiques entrent-elles encore aujourd’hui en résonance dans les centres et dans les périphéries ?
Dans le cadre de ce colloque, les thèmes suivants pourraient être abordés entre centres et périphéries :
– Camus/Césaire, théâtres de la révolte
– Camus/Césaire, ontique et ou ontologie
– Camus/ Césaire et l’engagement
– Camus/ Césaire et la colonisation
– Camus/Césaire et l’Algérie
– Camus/Césaire et le communisme
– Camus/Césaire et les études postcoloniales
– Camus/Césaire et Sartre
– Camus/Césaire, Fanon et Glissant
– Camus/Césaire et le Printemps arabe
– Camus/Césaire et les intégrismes religieux
– Camus/Césaire et les indignés
etc.
Langues acceptées : français, anglais, espagnol.
Date limite d’envoi des titres et des résumés (titre+une dizaine de lignes+mots-clés+notice bibliographique) : 28 février 2013
Date limite de réponse et de confirmation : 30 avril 2013 ; remise des articles : 28 février 2013 ; publication : 2014.

Comité d’organisation : Association MÉLANGES CARAÏBES
Contacts : melangescaraibes@gmail.com

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

Tags: , , ,



  • Contactez-nous
  • Extranet