Le lundi 16 janvier à 20 heures , au théâtre des Béliers parisiens, 14 bis rue Ste Isaure, 18ème

« Combat (1944-1945), Albert Camus et la pratique de l’idéal »

de Denis Randet, mis en scène par Clémence Carayo

Présentation :

« 21 août 1944 à Paris. C’est l’insurrection ! Dans la Rédaction du journal clandestin Combat, Albert Camus, Pascal Pia, les journalistes et les ouvriers du livre s’interrogent. Le journal va-t-il pouvoir paraître au grand jour ? Sa liberté d’expression sera-t-elle réelle ?…
Plus de soixante-dix ans après, ce que Camus a écrit et inspiré demeure. La pratique de l’idéal est une révolte et un défi. »

Théâtre des Béliers parisiens, 14 bis rue Ste Isaure, Paris 18ème. Réservations : BilletReduc


Pézenas

28 novembre 2013

Camus, Char, Sénac, correspondances, poèmes et inédits par la Compagnie du Piano voyageur

Plus d’informations sur http://theatredepierres.com/char-camus-ou-les-deux-soleils-de-senac/


Fourmies (59) 12 avril, de 20 h à 22 h

Conférence « Albert Camus face au sentiment religieux » par Agnès Spiquel

Auditorium de la cité scolaire C.-Claudel


Char, Camus ou les deux soleils de Sénac
par le Théâtre de Pierres et de la compagnie du Piano Voyageur

Correspondances, poèmes, inédits, jeux de voix, de mots, de piano, de saxo…
Conception d’Églantine Jouve et Sylvia Chemoil avec Jérôme Médeville au piano, Florent Viguié au saxophone avec Églantine Jouve.

Vendredi 16 Mars à 20h30 Fouzilhon (Hérault)
Réservations au 06 14 67 79 75
www.theatredepierres.com


A l’occasion du cinquantième anniversaire de la mort d’Albert Camus, le Centre culturel français vous invite à venir suivre dans ses locaux le jeudi 21 octobre à 18h un séminaire de Mr Pierre-Louis Rey, professeur émérite de l’Université Paris III, Sorbonne nouvelle, sur « La conscience politique du XXIe siècle à la lumière de la morale d’Albert Camus ». Ce séminaire s’inscrit dans le cadre d’une journée d’études le 20 octobre 2010 au Département des Langues Modernes de l’Université de Helsinki (Fabianinkatu 33) Salle 10


Au Mazet-Saint-Voy

Dimanche 18 juillet, une journée conviviale pour connaisseur des textes de Camus ou non, pour amateur de philosophie ou simple curieux.

De 15 heures à 18 h 30, Sur les pas d’Albert Camus au domaine du Panelier et ses alentours, balade littérature et patrimoine avec la comédienne Laurence Izard et Alain Debard, guide-conférencier. Nombre de places limité. Inscription impérative avant le 9 juillet au 04 71 65 09 10. Libre participation aux frais.

A 20 h 45, à la salle des fêtes, une conférence, Albert Camus et la question du mal, par Jean-Marc Ghitti, philosophe, agrémentée de lectures par la comédienne Laurence Izrard.


Rencontre « informelle » autour de Camus le samedi 19 juin 15h. à la librairie L’escale littéraire, 120 boulevard du Montparnasse, 75014 Paris (m° Vavin).

Seront présents des auteurs du n° spécial de la revue « Approches » sur Albert Camus comme Jean-François Mattéi, Jean-Jacques Gonzalès et sans doute Jean Daniel.


18h30-20h00 BNF site François-Mitterrand Grand auditorium

Thème : Le premier homme d’Albert Camus

« Le premier homme »

Avec Jean-Louis Saint-Ygnan, professeur émérite du Lycée Fermat de Toulouse (Docteur es Lettres, né en Algérie, spécialiste de Camus, auteur de « le premier homme ou le chant profond d’Albert Camus » – réédition en poche chez Ovadia à Nice, mai 2010.) et Pierre-Louis Rey, Professeur émérite de littérature française à Paris III Sorbonne, spécialiste de l’oeuvre de Camus aussi, il a commenté (entre autres) « Le premier homme » d’Albert Camus (Gallimard, Foliothèque, N° 152 – 2006) et le comédien Georges Claisse

 Entrée libre

Fin du cycle des 5 conférences sur Camus à la BNF par Raphaël Enthoven. Ces conférences seront diffusées dans Les nouveaux chemins de la connaissance du 26 au 30 juillet 2010 sur France Culture.


  Festival Paris en toutes lettres

Hôtel de Lauzun | 11 juin 2010 | 18h30

Roger Grenier / Albert Camus Exercice d’admiration

« J’ai eu la chance d’être engagé, après la Libération par Albert Camus dans son journal Combat, ce quotidien qui reste une aventure unique dans l’histoire de la presse. Puis Camus m’a encouragé à écrire et il a été mon éditeur chez Gallimard. L’homme avait la générosité, le sens de l’amitié, que l’on trouve dans son premier livre, L’Envers et l’Endroit, comme dans celui qu’il écrivait au moment de sa mort tragique, Le Premier Homme. Je ne dirai jamais assez ce qu’il m’a appris, ce que je lui dois, et quel homme d’exception il était. » Roger Grenier

 Roger Grenier, Dans le secret d’une photo, coll. L’Un et l’autre, Gallimard, 2010 ;
Albert Camus soleil et ombre, Folio, 1999


Au salon du théâtre et de l’édition théâtrale, du 21 au 23 mai 2010 – Place Saint-Sulpice à Paris, avec la COPAT, 

Dimanche 23 mai 2010
De 16h30 à 18h30 – Institut Culturel Hongrois (92 rue Bonaparte) – Projection en hommage à Albert Camus. La COPAT célèbre l’année CAMUS par la projection du film de théâtre Les Justes, pièce en 5 actes d’Albert CAMUS, en présence du metteur en scène Guy-Pierre COULEAU, directeur depuis janvier 2009 de la Comédie de l’Est, Centre Dramatique régional à Colmar. Projection suivie d’un moment de convivialité et d’échange entre le public, le metteur en scène et les comédiens invités.




  • Contactez-nous
  • Extranet