Paris 5 et 6 février 2016, Colloque international « Le théâtre d’Albert Camus et le Siècle d’Or » au collège d’Espagne de la Cité Universitaire.

Paris, Collège d’Espagne de la Cité Universitaire, les 5 et 6 février 2016,

Colloque international « Le théâtre d’Albert Camus et le Siècle d’Or »

Organisé par Vincenzo Mazza, Université Paris Ouest-Nanterre, en collaboration avec la Société des Études Camusiennes, avec Histoire des Arts et Représentations (HAR) et avec le Laboratoire « Études Sur le Théâtre » (EST)

NOTE D’INTENTION

Dans notre Europe de cendres, Lope de Vega et le théâtre espagnol peuvent apporter aujourd’hui leur lumière, leur insolite jeunesse, nous aider à retrouver sur nos scènes l’esprit de grandeur pour servir enfin l’avenir véritable de notre théâtre.
Albert Camus, Le Chevalier d’Olmedo, Avant-propos

La fascination exercée sur Albert Camus par les formes théâtrales de l’Espagne du Siècle d’or ne s’observe pas seulement à travers ses adaptations de La Dévotion à la croix de Calderón ou du Chevalier d’Olmedo de Lope. Elle se manifeste aussi dans de nombreux écrits, qu’il s’agisse de conférences, de préfaces ou d’entretiens.
Le colloque pluridisciplinaire « Le Théâtre d’Albert Camus et le Siècle d’or » vise à faire avancer la réflexion sur Camus en tant qu’homme de théâtre. Ce colloque a été conçu d’une part pour les spécialistes de l’auteur de L’État de siège – un spectacle qui a été, entre autres, une tentative de faire revivre les autos sacramentales – comme une occasion de se pencher sur les sources espagnoles de Camus, d’autre part, les spécialistes du théâtre espagnol du XVIIe siècle, sont invités à mettre à jour nos connaissances des auteurs, de la dramaturgie et des pratiques théâtrales du Siècle d’or. Le dialogue que l’on se propose de favoriser entre études littéraires et études théâtrales, en passant par le théâtre de Camus, réexaminera l’influence du Siècle d’or espagnol sur le théâtre français, tant du point de vue de l’écriture dramatique que de celui de la pratique scénique.

Comité scientifique :
Fausta Antonucci (Université Roma Tre) ; Christian Biet (Université Paris Ouest-Nanterre) ; Jean Canavaggio (Université Paris Ouest-Nanterre) ; Dann Cazes (Université Iberoamericana Mexico) ; Juan-Carlos Garrot Zambrana (Université François-Rabelais) ; Vincenzo Mazza (Université Paris Ouest-Nanterre) ; Pierre-Louis Rey (Université Sorbonne-Nouvelle) ; Hélène Rufat (Université Pompeu Fabra) ; Agnès Spiquel (Université de Valenciennes) ; David Walker (Université de Sheffield)

Programme :

Vendredi 5 février
(Colegio de España, salle Louis Buñuel)

8 h 15 : Accueil des participants

9 h 15 : Ouverture

9 h 30 : Conférence plénière
Jean Canavaggio (Université Paris Ouest-Nanterre), « Camus traducteur de Calderón : La Dévotion à la croix »

10h30 Pause

10 h 45 :
Pierre-Louis Rey(Université Sorbonne-Nouvelle), « La Dévotion à la croix est-elle une pièce camusienne ? »
Adrián J. Sáez (Université de Neuchâtel), « Le bonheur de la tragédie : remarques sur La Dévotion à la croix »
Françoise Decroisette (Université Paris 8), discutante

12 h 15 :
Anke Charton (Université de Vienne), « Le mot et la mort – Camus et les autres théâtres du Siècle d’Or » (conférence en anglais)

13h Pause déjeuner

14 h 30 :
Christian Biet (Université Paris Ouest-Nanterre), « Contrepoints ibériques. Voyageurs portugais, gentilshommes espagnols et fous sévillans au début du XVIIe siècle français »

15 h 15 :
Anne Prouteau(Université catholique de l’Ouest), présidente de séance
Hélène Rufat (Université Pompeu Fabra), « Vers l’Espagne scintillante d’Albert Camus »
Yves Germain (Université Paris-Sorbonne), « Échos de l’auto sacramental caldéronien dans L’État de siège »

16h30 Pause

16 h 45 :
Juan Carlos Garrot Zambrana Université François-Rabelais), président de séance
Virginie Lupo (Université Nice-Sophia Antipolis), « Le désir dans le théâtre de Camus : héritage du Siècle d’Or ? »
Marie Sorel (Université Sorbonne-Nouvelle), « Montherlant et Camus face au théâtre espagnol du Siècle d’Or : deux sens de l’honneur et de la grandeur »

Samedi 6 février (Colegio de España, salle Louis Buñuel)

10 h 00 :
Christophe Couderc (Université Paris Ouest-Nanterre), « Le Chevalier d’Olmedo de Lope de Vega, espace dramatique et espace scénique »
Vincenzo Mazza (Université Paris Ouest-Nanterre), « Camus au 6e Festival d’art dramatique d’Angers. La mise en scène du Chevalier d’Olmedo. »
Eugène Kouchkine (Université de Picardie), discutant

11h30 Pause

11 h 45 :
Florence d’Artois (Université Paris-Sorbonne), « « Début éclatant. Assombrissement progressif ». Camus face à la mélancolie tragique du Caballero de Olmedo »
David Walker (Université de Sheffield), « Camus et tragédie d’amour dans Le Chevalier d’Olmedo »
Laura Naudeix (Université Rennes 2), discutante

13h15 Pause déjeuner

14 h 45 :
Simona Montini (Cité Internationale Universitaire de Paris), « La Dévotion à la croix selon André Antoine »
Laurette Burgholzer (Université de Vienne), « La passion espagnole. Charles Dullin à la recherche d’un théâtre « plus dépouillé, moins livresque » »
Quentin Rioual (Université Paris Ouest-Nanterre), discutant

16 h 15 :
Alexandre Roquain (Université du Maine), président de séance
Juan Carlos Garrot Zambrana (Université François-Rabelais), « L’auto sacramental : survivance d’un genre mort depuis des siècles »
Marie-Thérèse Blondeau (Vice-Présidente de la SEC), « Don Juan ou le démon de l’immanence »

17 h 30 : Pot de clôture

Adresse : Colegio de España, 7E, bd Jourdan 75014 Paris
RER B Cité Universitaire, T3 Cité Universitaire, Bus 21, Bus 67

Informations : www.etudes-sur-le-theatre.fr
Renseignements : camus.siglodeoro@gmail.com

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

Tags: , ,



  • Contactez-nous
  • Extranet