« Mes rencontres avec Camus » par Florence Codet

« Mes rencontres avec Camus », Florence Codet

Paris, hiver 2010

« On ne peut être hors du monde » … Ces mots continuent de résonner comme une certitude rassurante à l’issue de la conférence de Raphaël Enthoven. « Hors de moi, disponible, poreux au monde, je fais l’expérience selon laquelle il n’est rien hors du monde, l’expérience de l’immanence ». Le professeur vient de livrer une exégèse passionnée de la pensée camusienne, évoquant tour à tour Noces, L’Homme révolté, La Chute, Le Mythe de Sisyphe… J’en sors bouleversée. Ce n’est pas ma première rencontre avec Camus, mais c’est la première fois que sa voix me parvient si clairement. Je relis Les Justes, L’Étranger et La Peste, les compare avec La Nausée et Les Mains sales, dévore Le Premier Homme, explore les chroniques camusiennes dans Combat et dans L’Express, et rencontre enfin Camus par lui-même, son histoire familiale complexe, son humanisme au plus fort des luttes politiques et des rivalités intellectuelles.

Paris-Pézenas-Alger-Tipasa, 2014-2016

Quatre ans plus tard, Camus ressurgit dans un autre cadre, celui des métiers du livre, sous l’égide de la commémoration nationale du centenaire de la naissance d’Edmond Charlot. Je découvre une fraternité solaire, une communauté d’amis intemporelle et internationale, ceux d’hier et d’aujourd’hui, d’une rive à l’autre de la Méditerranée. Ils me font voyager dans le temps, au cœur d’une mémoire toujours vivante, et me conduisent jusqu’à Alger, en passant par Pézenas. L’engagement pacifiste de Camus au sein de la guerre d’Algérie sort des livres pour s’incarner dans un colloque, sur les lieux mêmes de l’événement, à l’occasion du soixantième anniversaire de « l’Appel pour une trêve civile ». Et, par un effet de retour, c’est à Tipasa que mes rencontres avec Camus forment une boucle : la pluie diluvienne, le tonnerre et la foudre masquent sa stèle, mais c’est dans l’intensité de ces sensations que prend corps cette voix qui, dans Noces, célèbre la fusion élémentaire de l’homme et du monde.

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks


  • Contactez-nous
  • Extranet