Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

Avignon
Du 21 au 25 juillet à 15h

« Meursaults », d’après Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud

Mise en scène Philippe Berling

Avec Ahmed Benaïssa et la chanteuse Anna Andreotti

Théâtre Benoît-XII
12 rue des Teinturiers
Avignon (intra-muros)

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

Agrégation Lettres Modernes – Littérature comparée
« Inspirations méditérranéennes. Aspects de l’essai au XXe siècle. »

BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE AUTOUR DE NOCES ET L’ÉTÉ D’ALBERT CAMUS

I. OUVRAGES (OU PARTIES D’OUVRAGES) SUR NOCES ET/OU L’ÉTÉ

Analyses et réflexions sur Albert Camus Noces, collectif, Maryse Adam-Maillet, Paul-Laurent Assoun,… Michel Bernier, Paris, Ellipses, « Expérience du présent », 1998. Expériences du présent : « La pensée et le mouvant », Henri Bergson, « Noces », Albert Camus,

« Les grands chemins », Jean Giono / Jacques Dubucs, Mikaël Cozic, Sophie-Aude Picon, Denis Labouret, sous la direction de Marie-Christine Bellosta, Paris, Belin, 1998.

L’épreuve littéraire : expériences du présent : Camus, « Noces », Giono, « Les grands chemins », Bergson, « La pensée et le mouvant », par Geneviève Bussac,… Hervé Duchêne,… Jacques Gaudier,… Alexandre Tomadakis,…, sous la direction de Hervé Duchêne, Rosny-sous-Bois,Bréal, 1998.

BROWN, James W. « Sensing », « seeing » and « saying » in Camus’s Noces : a Meditative Essay, Amsterdam et New York, Rodopi, 2004.

GRENIER, Roger. « Noces », « L’Été », Albert Camus soleil et ombre, Paris, Gallimard, coll. « Folio, n°2286, 1987, p. 65-72 et p. 283-290.

SANTERRE, Jean-Paul. Leçon littéraire sur « Noces » d’Albert Camus, Paris, Presses universitaires de France, 1998.

WEIS, Marcia. The Lyrical Essays of Albert Camus : « Une longue fidélité », Ottawa, ÉditionsNaaman, 1976.

II. ARTICLES, NOTICES, COMPTE-RENDUS AUTOUR DE NOCES ET/OU L’ÉTÉ

ABDELKRIM, Zedjiga. « Noces : Notice » in CAMUS Albert, OEuvres complètes, I, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 2006, p. 1227-1233.

ABDELKRIM, Zedjiga. « L’écrivain et la Méditerranée », Bulletin de la Société des études camusiennes, n° 87, mai 2009, p. 8-13. URL : http://www.etudes-camusiennes.fr/wordpress/wpcontent/ uploads/2010/04/BulletinMai2009.pdf

ALPER, Ayse, « Noces et L’Eté : Un aspect négligé de la pensée camusienne. », Littera 26, Juin 2010, p. 31-38.

BASSET, Guy. « Respirer à fond la Méditerranée. J. Grenier / A. Camus » (à propos du colloque de Rome « Inspirazioni mediterranee », 13 avril 2006), Bulletin de la Société des études camusiennes, n°78, mai 2006, p. 31-38. URL : http://www.etudes-camusiennes.fr/wordpress/wpcontent/ uploads/2012/03/bulletin078-mai2006.pdf

BLONDEAU, Marie-Thérèse. Compte rendu du colloque « Albert Camus et Jean Grenier : la chance de trouver un maître », Bulletin de la Société des études camusiennes, Gênes, 24 janvier 2005, n°75, mai 2005, p. 13-17. URL : http://www.etudes-camusiennes.fr/wordpress/wpcontentuploads/2012/03/bulletin075-mai2005.pdf

FROMILHAGUE, Catherine. « Inspirations méditerranéennes. Le paysage et son double dans Noces et L’Eté », Albert Camus, l’histoire d’un style, sous la direction d’Anne-Marie Paillet, Academia / L’ Harmattan, 2013, p. 173-188.

GUÉRIN, Jeanyves. « Essai », Dictionnaire Albert Camus (sous la direction de Jeanyves Guérin), Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2009, p. 271-273.

JACCOTTET, Philippe. « Le dernier livre de Camus », Écrits pour papier journal, Paris, Gallimard, 1994.

LUND, Hans Peter. « L’Été de Camus, un recueil de mythes », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte 34, 2010, p. 375-386.

MATHIEU-JOB, Martine. « L’Été », Dictionnaire Albert Camus (sous la direction de Jeanyves Guérin), Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2009, p. 286-287.

MONTE, Michèle. « Sobriété et profusion: une rhétorique du paysage dans Noces et L’Été d’Albert Camus », Mont-de-Marsan, Babel, 7, 2003, p. 230-254. URL : http://babel.revues.org/1418

QUILLIOT, Roger, « L’Été : Notice » in CAMUS Albert, Essais, Paris, Éditions Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1965, p. 1817-1828.

QUILLIOT, Roger, « Noces : Notice » in CAMUS Albert, Essais, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1965, p. 1332-1335.

REY, Pierre-Louis, « Noces ». Dictionnaire Albert Camus (sous la direction de Jeanyves Guérin), Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2009, p. 616-620.

REY, Pierre-Louis. « L’Été : Notice » in CAMUS Albert, OEuvres complètes, III, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 2008, p. 1320-1333.

REY, Pierre-Louis « L’Été, variations sur un thème solaire », Présence d’Albert Camus, Aurillac, SEC, n°6, 2014, p. 34-51.

III. TRAVAUX UNIVERSITAIRES CONSACRÉS À NOCES ET/OU À L’ÉTÉ (THÈSE,MÉMOIRE DE MAÎTRISE OU DE MASTER).

ABOUT, Gaëlle. Le bonheur dyonisiaque dans les premiers textes de Camus : « L’Envers etl’endroit, Noces, La mort heureuse, L’Été », 1981, Mémoire de maîtrise, Lettres modernes, Dijon, 1981.

CARALP, Hélène. Thématique de la lumière : étude de vocabulaire de « Noces » et « L’Été » d’Albert Camus, 1975, Thèse de troisième cycle, Lettres, Nice. 1974, sous la direction de Pierre Guiraud.

CHOBERT, Anouck. Le lyrisme et le monde dans « Noces » et « L’Eté » d’Albert Camus, Mémoire de maîtrise, Lettres modernes, Lyon 2, 2003, sous la direction de Jean-François Louette.

LUNAAS HOLT. Lise Marie, Camus et l’essai. Une lecture de « Noces » et « L’Été », Mémoire de Master, Département des langues étrangères, Université de Bergen, Mai 2013, sous la direction de Christophe Pradeau. URL : https://bora.uib.no/bitstream/handle/1956/6728/106843412.pdf? sequence=1

IV. OUVRAGES (OU PARTIES D’OUVRAGES) COMPLÉMENTAIRES

AUDISIO, Gabriel. Jeunesse de la Méditerranée, Gallimard [1935], Paris Gallimard, coll. Blanche, 2002.

AUDISIO, Gabriel. Jeunesse de la Méditerranée II. Sel de la Mer, Gallimard [1936], Paris Gallimard, coll. Blanche, 2002.

AUDISIO, Gabriel. Ulysse ou l’intelligence, Gallimard [1945], Paris Gallimard, coll. Blanche, 2002.

GRENIER Jean. Inspirations méditerranéennes [1940], Paris, Gallimard, coll. « L’Imaginaire », n°384, 1998.

GRENIER Jean. Les Îles (préface d’Albert Camus) [1933], Paris, Gallimard, coll. « L’Imaginaire », n°11,1977.

VALÉRY Paul. « Inspirations méditerranéennes », Variété, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1968.

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

Au programme de la 69ème édition du festival d’Avignon du 4 au 25 juillet 2015,

Deux pièces d’Albert Camus :

État de siège dans une mise en scène de Charlotte Rondelez
Tous les jours à 19h au théâtre 3 Soleils (théâtre/Galerie)

http://www.avignonleoff.com/programme/2015/par-titre/e/etat-de-siege-14735/

Les Justes dans une mise en scène de Régis Florès
Tous les jours à 21h35 au théâtre Notre-Dame

http://www.avignonleoff.com/programme/2015/par-titre/l/les-justes-14602/

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

La Compagnie de l’Ourson Blanc, troupe de théâtre amateur basée à Segré dans le Haut-Anjou, donnera :

Le jeudi 25 et le vendredi 26 juin à 20h30

Deux représentations de la pièce Les Justes d’Albert Camus, dans une mise en scène de Bernard Clément.

Théâtre du Champ de Bataille à Angers

http://www.champdebataille.net/

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

Dans le cadre du 20ème festival de la correspondance de Grignan qui a lieu du 30 juin au 5 juillet sur le thème « Avoir 20 ans : jeunesse et correspondances »,

Mardi 30 juin à 19h

Lecture de S’engager ? correspondance d’Albert Camus et Michel Vinaver,

Adaptation de Simon Chemama, avec Jacques Bonnaffé et François Deblock.

http://www.grignan-festivalcorrespondance.com/

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

COLLOQUE INTERNATIONAL « CAMUS ET FAULKNER – ÉCRITURE ET MODERNITÉ »
Université d’Aarhus, les 29 et 30 mai 2015
Organisé par Hans Peter Lund de la Société des Études Camusiennes et Steen Bille Jørgensen Université d’Aarhus – Groupe de recherche en Modernité et Transfert Culturel

PROGRAMME
Vendredi 29 mai,
à Konferececenter, mødelokale 2
Présidente de séance : Agnès Spiquel
9h30 Steen Bille Jørgensen
Mot de bienvenue
Hans Peter Lund
Introduction
Eugène Kouchkine
« Faulkner et Camus face à Dostoiëvski: Pourquoi souffrir? »
Pierre-Louis Rey
« « Obscur à soi-même », obscur au lecteur ? Le roman américain, Faulkner et Camus. »
Hans Peter Lund
« Paraboles de guerre : A Fable (Parabole) entre La Peste et La Route des Flandres. »

14h30 Président de séance : Pierre-Louis Rey
Virginie Lupo
« Requiem pour une nonne, de Camus : Adaptation, variation ou hommage à Faulkner ? »
Philippe Forest
« Poétique du deuil, politique du deuil: Requiem pour une nonne et Les Justes. »
Brigitte Sändig
« La tragédie et la psychologie – Camus devant le roman de Faulkner Requiem for a nun

Samedi 30 mai,
à Nobelparken, Nobelsalen (1485, 123)
Président de séance : Hans Peter Lund
9h30 Clotilde Coquet
« Lyrisme – paysage et nature chez Faulkner et Camus »
Christiane Prioult
« William Faulkner et Albert Camus : Modernité et questionnement sur l’humain. »
Vincenzo Mazza
« William Faulkner au croisement de deux hommes de théâtre : Albert Camus et Jean-Louis Barrault »
12h30 Clôture

Contact / Inscription: Steen Bille Jørgensen, romsbj@dac.au.dk

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

Paris mardi 19 mai 2015 de 19h à 21h à la Maison de l’Amérique latine

Rencontre-débat exceptionnelle autour du livre Camus et l’impossible Trêve civile (éditions Gallimard)

Cette rencontre, animée par Georges Morin (président de l’association « Coup de soleil ») réunira Yvette Langrand, Christian Phéline et Agnès Spiquel-Courdille qui ont établi, annoté et commenté une série de textes passionnants sur cet épisode crucial de la guerre d’Algérie, le récit qu’en a fait Charles Poncet, grand ami algérois d’Albert Camus et la correspondance que Poncet a ensuite échangée, vingt ans plus tard, en 1976, avec un autre initiateur de cet Appel, le militant nationaliste Amar Ouzegane.

Seront présents également Benjamin Stora, qui replacera l’Appel dans son contexte historique et Edwy Plenel, qui insistera sur l’écho particulier qu’il suscite aujourd’hui

Inscription obligatoire (Nom, prénom et adresse mail) à association@coupdesoleil.net

Maison de l’Amérique latine, 217 boulevard Saint-Germain, Paris 7ème, métro Solférino ou Rue du Bac ((ligne 12)

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

Angers, théâtre Claude-Chabrol, mercredi 10 Juin à 20h

Caligula d’Albert Camus

Représentation par le théâtre La Galerie

http://associationlagalerie.overblog.com/

Théâtre Claude-Chabrol 14 rue de Pruniers, Angers Tél : 07 86 97 61 69

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks

De l’absurde à la révolte. Dynamique de la pensée d’Albert Camus.
Les 25-26 février 2016, Université Jagellonne de Cracovie

Près de soixante-cinq ans ont passé depuis la publication de L’Homme révolté, considéré par Camus comme essentiel pour ses réflexions philosophiques. Loin de l’analyse individualiste qui peut être trouvée dans Le Mythe de Sisyphe, cette œuvre présente une interprétation large de la contemporanéité. Elle est dirigée, par la catégorie de la mesure, vers la recherche d’un mode de vie contraire et condamnant les solutions des totalitarismes du XXe siècle.
L’objectif de ce colloque est de discuter les aspects philosophiques des deux concepts-clés de la pensée philosophique de Camus : l’absurde et la révolte, en tenant compte de l’effet et l’importance particulière de la révolte dans l’œuvre de l’auteur.
Nous voulons que le colloque devienne un champ de débat philosophique sur la dynamique de l’itinéraire philosophique de Camus. L’analyse de la progression de la pensée à partir de l’expérience individuelle et de la conscience de l’absurde jusqu’à la compréhension du rôle de la révolte à travers la solidarité avec les autres devrait jouer le rôle essentiel dans notre discussion. Notre souhait est que la réunion nous permette de trouver de nouvelles réponses à d’anciennes questions suscitées par les principaux problèmes de la pensée philosophique de Camus.
Nous encourageons les participants à regarder la conception de Camus à travers le prisme de nombreux points de référence. Les textes eux-mêmes du penseur offrent une richesse d’interprétation, mais nous sommes également intéressés par les études consacrées à la réception et à la critique de son œuvre. Dans le contexte de la question de la révolte, nous encourageons en particulier à repenser les influences morales, politiques et littéraires des solutions de Camus.
En prenant en compte la diversité du débat, nous encourageons à soumettre des propositions comprenant l’approche interdisciplinaire des œuvres de Camus. Nous sommes convaincus que l’approche de la complexité de la pensée littéraire et philosophique de Camus nécessite de se référer à une grande variété de domaines de recherche, et que cette perspective ne peut avoir que des résultats positifs.
Les thèmes de recherche proposés pour notre colloque peuvent concerner les questions indiquées (mais sans se limiter à ces questions) :
De l’absurde à la révolte : analyse de la dynamique dans la philosophie, la littérature et le théâtre de Camus.
Révolte dans la pensée de Camus – aspects métaphysiques, politiques et littéraires des analyses de Camus dans L’Homme révolté, La Peste et d’autres œuvres sélectionnées.
Esthétique de l’absurde et de la révolte dans les œuvres de Camus – analyse comparative.
Camus par rapport aux courants philosophiques des années 40 et 50 (relations des œuvres de Camus avec la phénoménologie, l’existentialisme, le marxisme et d’autres courants sélectionnés de son époque)
Étude de l’absurde et de la révolte dans le contexte des analyses contemporaines – leur signification et interprétations actuelles.
Les résumés des communications en format .doc ou .pdf (maximum de 300 mots) avec information sur l’auteur (maximum de 100 mots) devraient être envoyés à conference@albertcamus.pl jusqu’au 30 octobre 2015.
La notification d’acceptation de la présentation et le programme du colloque seront disponibles à partir du 15 novembre 2015.
Langues acceptées : français, anglais.

Les articles rédigés sur la base de présentations sélectionnées dans la critique seront publiés sous forme de monographie après le colloque.

Les frais d’inscription à la conférence sont de :
25 € (seulement la présentation)
50 € (la présentation et la publication)

La conférence est cofinancée par le fonds du Centre National des Sciences.

Comité scientifique:
Prof. Agnès Spiquel
Prof. Sophie Bastien
Prof. David Sprintzen
Prof. Ignacy Stanisław Fiut
Prof. Czesława Piecuch
Dr hab. Piotr Mróz

Comité d’organisation:
Dr hab. Piotr Mróz
Dr hab. Joanna Hańderek
Dr Maciej Kałuża

www.albertcamus.pl

Partager:
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks



  • Contactez-nous
  • Extranet