Chargement Événements

« Tous les Événements

Colloque en ligne – « Albert Camus : L’amour de vivre » – Dokkyo (Japon)

3 décembre | 05:15 - 4 décembre | 10:15

Albert Camus : L’amour de vivre

 

XXXIIème Rencontre internationale de Dokkyo

 

En 2010, en commémoration du 50e anniversaire de la mort d’Albert Camus, la 22e Rencontre internationale de Dokkyo avait pour thème : « Albert Camus : le sens du présent ». Dix ans plus tard, le monde est confronté à une formidable pandémie et le combat décrit dans La Peste se réalise sous nos yeux. Camus est bien connu des lecteurs japonais comme l’écrivain de l’absurde et de la révolte. Pourtant on n’a pas assez remarqué que c’est un puissant amour de vivre qui sous-tend toute son œuvre. Dans la Peste, Tarrou dit à Rieux : « Bien entendu, un homme doit se battre pour les victimes. Mais s’il cesse de rien aimer par ailleurs, à quoi sert qu’il se batte ? »* Le cycle de « l’amour » que Camus envisageait après « l’absurde » et « la révolte » a été laissé inachevé du fait de sa mort prématurée dans un accident de voiture en 1960. Mais déjà à ses débuts, l’écrivain avait intitulé « Amour de vivre » le quatrième essai de L’Envers et l’Endroit, première œuvre publiée à Alger à l’âge de 24 ans. Le jeune Camus, atteint de tuberculose à 17 ans – maladie souvent fatale à cette époque – loin de se résigner et de renoncer à la vie, s’efforcera d’en épuiser toutes les possibilités. Aussi, si l’on envisage de près toutes ses œuvres à partir des premières, découvrira-t-on que le thème de l’amour y est toujours présent. Camus a adoré la nature méditerranéenne, le soleil et la mer, aimé passionnément les femmes, aimé de tendresse sa mère et sa famille, ainsi que le quartier pauvre de son enfance et son pays natal l’Algérie. Il a aussi chanté la fraternité du sport et du théâtre. Fort de cet amour de vivre, il n’a pas cherché à éluder les problèmes de son époque meurtrie par les guerres et l’exploitation de l’homme par l’homme. Il a aimé et s’est efforcé de défendre la justice et la liberté, valeurs humaines fondamentales. Ainsi, une autre figure de Camus se dessine à travers toutes ses œuvres, celle de l’écrivain de l’amour. Nous la plaçons au centre de la 32e Rencontre de Dokkyo les 3 et 4 décembre.

* Albert Camus, Œuvres complètes, « Bibliothèque de la Pléiade », Gallimard, 2006, tome II, p. 211-2.

 

La 32e Rencontre internationale de Dokkyo « Albert Camus : L’amour de vivre » aura lieu uniquement en ligne. Pour pouvoir y participer, il est nécessaire de s’inscrire à l’avance (avant le 1er décembre). Sous la responsabilité du Centre des échanges internationaux de Dokkyo, un mail de confirmation vous sera alors envoyé et, quelques jours avant la Rencontre, un lien Zoom Webinaire (valable pour les deux jours) qui vous permettra de vous connecter. La Rencontre a lieu en traduction simultanée japonais / français. N’oubliez pas de vérifier les horaires en fonction du fuseau horaire du lieu où vous vous trouvez.

 

Veuillez noter que c’est le Centre des échanges internationaux de Dokkyo qui vous enverra les mails, que les informations données serviront uniquement à l’organisation de la Rencontre et qu’en aucun cas elles ne seront partagées avec d’autres institutions.

 

Inscription à partir du 1er novembre.

 

Programme complet et inscription sur le site du colloque :

 

https://www2.dokkyo.ac.jp/fre/camus/

 

 

 

 

Détails

Début :
3 décembre | 05:15
Fin :
4 décembre | 10:15
Catégories d’Événement:
,
Site Web :
https://www2.dokkyo.ac.jp/fre/camus/